Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE DVD
du 11 janvier 2011





La maison bioclimatique, proposée Patrick Baronnet dans son DVD Maison « 3E » - Une maison bioclimatique, distribué par La maison autonome, part du constat environnemental que nous ne pouvons plus vivre au-dessus des moyens des autres, mais aussi sur celui d’un épuisement prochain des ressources naturelles (telle que le pétrole par exemple).
Ce projet  présente la particularité de s’intégrer dans une pensée écologique active, de terrain et qui, loin d’être rétrograde, s’appuie sur des techniques modernes au service d’un savoir parfois ancestral.

Maison « 3E » - Une maison bioclimatique se décompose en deux parties:
Dans la première, Patrick Baronnet expose clairement les raisons qui l’ont conduit (et devraient nous amener rapidement) à reconsidérer la construction d’une maison.

3E pour  Écologique. L’utilisation de matériaux de proximité, le choix du renouvelable et du recyclable contribuent à diminuer l’empreinte écologique de la construction. Le bois, la terre, la paille, le bambou, la laine de mouton, la chaux... autant de matériaux que l’on trouve près de chez soi, qui ne nécessitent pas des longs transports routiers,  ni de pétrole (comme pour la fabrication des parpaings). L’écologie dans la Maison « 3E » - Une maison bioclimatique est le principe même de sa fondation. L’éco-constructeur choisit le local et le durable et s’approvisionne au plus près.

3E pour Économique. La maison est en fait un capteur solaire qui va accumuler les calories pour les restituer. Ce qu’on appelle aussi une maison passive — en fait vraiment très active.
Pierre en terre, laine de mouton, paille, bois, chauffage solaire, fondations profondes, autant d’éléments qui contribuent à faire de la maison 3E un habitat sain et économique, son coût total s'avèrant être jusqu'à 3 fois moindre que celui d'une maison dite "classique".

3E pour Entr’aide. Cette maison bioclimatique n’est pas seulement une réalisation écologique, elle aussi l’occasion de mettre en œuvre la solidarité par le travail échangé, de mettre en pratique le « plus de liens moins de biens » qui pourrait être à l’avenir la formule d’une vie meilleure, davantage respectueuse des hommes et de la Nature.
Sans compter que l’entraide participe à la réduction des coûts, permet de transmettre un savoir et rend vivant un tissu social trop souvent désintégré par les fausses valeurs de l’économie de marché et de la consommation à outrance.

Dans la seconde partie, plus technique, chaque étape de la construction est détaillée. Des fondations à la toiture, la Maison « 3E » - Une maison bioclimatique décrit, explique, donne des pistes.
On y découvre par le menu sa mise en œuvre. L’important, insiste Patrick Baronnet, c’est l’engagement et la volonté personnelle de s’impliquer dans un projet qui, outre l’aspect purement matériel, est un projet humaniste, écologique et solidaire.

Maison « 3E » - Une maison bioclimatique est un film documentaire remarquable. Un film qui donne envie de construire ensemble, écologiquement, dans le respect de l’environnement, de la Planète et de l’Autre.
À voir absolument.



Maison « 3E » - Une maison bioclimatique, de Patrick Baronnet, éd.. La maison autonome

Pour en savoir plus :

Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.