Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE LIVRE
du 11 janvier 2011




« L’immersion est imminente, la compagnie Aquacosmos vous embarque en exploration, sous la surface des eaux de nos campagnes. Dans un univers que personne n’aurait supposé aussi riche, aussi varié, aussi sauvage que fragile. »
Une expédition à portée de pas, un plongeon dans des eaux communes, proches et tellement (semble-t-il) banales qu’il est rare d’avoir envie d’y faire trempette. C’est bien sur ces terres, ou plus exactement dans ces eaux, que Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique, ouvrage paru aux éditions Au Fil du temps, nous convie.
Quand mon père voulait me faire honte, il me qualifiait volontiers de « plongeur d’eau douce » ce qui, dans sa bouche, était particulièrement péjoratif. Je crois bien que je vais lui offrir Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique

Les profondeurs des lacs et rivières des campagnes aveyronnaises n’auront plus de secrets pour les lecteurs de ce beau livre richement illustré de plus de cent photographies prises par des « plongeurs d’eau douce » qui n’ont rien à envier à leur homologues d’eau salée.
Ces plongeurs et leur travail nous permettent de prendre conscience de l’extrême diversité des écosystèmes subaquatiques de l’Aveyron et des menaces qui pèsent sur eux. Pollutions industrielles, agricoles, ménagères risquent à terme de détruire ce milieu.
Ce sont des livres tel que Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique qui nous alertent, simplement en montrant et en affirmant l’existence d’un patrimoine lacustre inconnu de beaucoup et qui est assurément un marqueur écologique quant à la santé de la Planète et, par ricochet, la nôtre.
De beaux livres d’images il en existe pléthore sur les terres lointaines, les eaux (souvent chaudes) de pays paradisiaques — de belles images si éloignées de notre quotidien qu’elles nous dédouanent et nous désensibilisent de l’intérêt légitime que nous devrions porter à notre environnement le plus immédiat.
Le tourisme de masse et l’économie des loisirs font qu’il est plus intéressant financièrement de nous envoyer une semaine ou deux à des milliers de kilomètres de chez nous — aggravant ainsi notre empreinte écologique et, bien trop souvent, au détriment des habitants des lieux — que de nous laisser admirer, apprendre, goûter d’un habitat et d’un espace naturel à notre dimension. L’ailleurs est toujours plus beau paraît-il…
À raison, Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique nous parle aussi d’un ailleurs qui n’aurait pas bougé d’ici. D’un trésor écologique qu’il faut sauvegarder.
L’Aveyron (mais aussi toutes les régions, les terres et les eaux françaises en bas de votre rue, à quelques pédalées de vélo) offre à qui veut et sait regarder une infinité complexe de paysages (ici subaquatiques), de raisons de s’émerveiller et de réfléchir à notre environnement, voire d'agir pour sa sauvegarde.

Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique est à conseiller à tous ceux pour qui Nature et écologie résonnent avec ici et maintenant. Un livre d’images et de passions, de connaissances et d’éveil.

À offrir et à s’offrir.



Aquacosmos – À la découverte de l’Aveyron Subaquatique, collectif, éd. Au Fil du temps

Pour en savoir plus :

Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.