Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
NOTE DE LECTURE
du 4 janvier 2010



Gérard Borvon a été rédacteur au journal de la coordination des Clin (comité d’information nucléaire) Nukleel et l’un des opposants à l’installation d’une centrale nucléaire en Bretagne et en particulier à Plogoff. Il a fait le tri dans ces nombreuses archives pour en tirer un livre : Plogoff, un combat pour demain.

Le 10 mai 1981 EDF et les pro-nucléaires cèdent face à l’opposition farouche d'irréductibles Bretons. La centrale de Plogoff ne sera pas construite. Il y a plus de vingt-cinq ans, des citoyens déterminés, organisés et combatifs ont réussi ce que qu’aucun depuis lors n’a pu rééditer, vaincre le lobby nucléaire. Résistants et désobéissants, ces Bretons-là ont mené une lutte de tous les instants et Plogoff, un combat pour demain reprend pas à pas l’historique de ce combat victorieux.

Du Larzac, à Maleville en passant par la Pointe du Raz, de Tchernobyl à Three mile Island, Gérard Borvon nous invite dans ces années 1970/80 où la révolte et l’espoir — un espoir qu’on qualifie
trop souvent aujourd’hui d’idéaliste ou d’utopiste — ont contraint les pouvoirs publics et empêché le pire : la construction d’une centrale.

Plogoff, un combat pour demain
c’est aussi l’histoire du réchauffement climatique et des promesses qui depuis plus de vingt ans restent lettre morte. On le voit pour le sommet climatique de Copenhague, le combat contre l’effet de serre et les émissions de CO² est trop crucial pour qu’on laisse aux politiques les mains libres. Si les solutions ne peuvent malheureusement n’être que politiques, il est urgent que les citoyens du monde agissent et forcent les décideurs à assumer enfin leurs responsabilités. Faudra-t-il comme à Plogoff une révolte, internationale celle-ci, pour sauver notre Planète ?

Plogoff, un combat pour demain
, c’est aussi un travail de mémoire et de la mémoire. Oui, il est possible d’influer sur le cours de l’histoire. Oui, nous sommes chacun responsable d’un avenir qui s’annonce bien sombre. Et oui, il est temps, à l’image de ces femmes et de ces hommes de Plogoff, de dire et de manifester notre opposition au nucléaire, à la marchandisation de la Nature, aux grands groupes transcontinentaux, à une technologie dévastatrice et au cynisme de nos dirigeants.
Plogoff reste unique dans la lutte contre le nucléaire, il ne tient qu’à nous que ça change.

Plogoff, un combat pour demain, de Gérard Borvon, éd. Cloitre 

Pour en savoir plus : & gerard.borvond@wanadoo.fr


Christophe Léon

www.christophe-leon.fr


Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.