Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE LIVRE
du 24 novembre 2010






« Ces énergies de la Terre ont donc un très grand rôle à jouer dans la transition énergétique et industrielle en cours avec la perspective de la lutte contre le changement climatique et la raréfaction des ressources renouvelables. »
Écrit Jean-Louis Bal — directeur scientifique de la publication L’énergie de la Terre sous-titrée Géothermie et biomasse, sources d’énergie pour l’humanité, une co-édition Le Cherche Midi éditeur & l’Ademe, sous la direction de Loïc Chauveau — dans son introduction.
Un rôle d’autant plus important que les prochains gouvernements (l’actuel ne laissant aucun doute sur ses objectifs néolibéraux incompatibles avec une société soutenable et une préservation de la biodiversité planétaire) auront à cœur de pratiquer une politique engagée dans la recherche et le développement des énergies de la Terre, en l’occurrence ici la géothermie et la biomasse.
L’énergie de la Terre est non seulement un beau livre mais surtout, grâce au texte accompagnant les somptueuses photographies, une source d’informations et d’explications dans laquelle le lecteur pioche, revient et exploite.

La géothermie d’abord, avec pour commencer le thermalisme datant de 3000 ans avant JC et qui, dans le domaine médical, joue un rôle non négligeable dans le traitement, en autres, des rhumatismes et des affections respiratoires.
Mais la géothermie c’est surtout une source d’énergie significative aussi bien pour les particuliers que pour les collectivités. Pompes à chaleur et puits canadiens sont les deux principaux projets d’énergie renouvelable de cette technique. « La géothermie est porteuse d’un potentiel immense et peut contribuer pleinement aux politiques de développement durable et responsable… »

La biomasse ensuite, une solution contre le réchauffement climatique : « La biomasse, via le bois d’œuvre, le bois énergie, les cultures énergétiques, les biocarburants, est un secteur en première ligne dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les plantes constituent une des plus efficaces réponses au défit climatique tout en répondant aux besoins énergétiques de l’humanité. Plus que jamais, le sort des hommes est lié aux végétaux. »
Dans L’énergie de la Terre il est question de biomasse pour se chauffer, pour s’éclairer, pour construire et encore pour se déplacer. Un large éventail de possibilités que l’ouvrage développe à travers des chapitres éclairants et parfaitement abordables par tout un chacun.
Ici encore, les photographies apportent une lumière saisissante sur ces techniques tout aussi innovantes que l’est (paraît-il) le nucléaire mais bien moins dangereuses pour l’humanité.

L’énergie de la Terre est un livre à s’offrir et à offrir afin de prendre conscience ou d'approfondir ses connaissances dans des domaines d’avenir autrement plus prometteurs économiquement, socialement et écologiquement que le pétrole et autres centrales nucléaires.



L’énergie de la Terre (Géothermie et biomasse, sources d’énergie pour l’humanité), direction Loïc Chauveau, direction scientifique Jean-Louis Bal, co-édité par Le cherche Midi éditeur & l’Ademe

Pour en savoir plus : &

Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.