Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE LIVRE
du 15 décembre 2010





« … il est impossible d’ignorer les risques que le réchauffement climatique fait courir à la planète, dont la cause majeure, quoi qu’en disent les “climato-sceptiques”, est l’usage effréné des combustibles fossiles. »
Qui donc
de nos jours s’annonce encore «climato-sceptique» sans se sentir un tantinet hors-piste ? « L’éminent » Claude Allègre lui-même a fini par reconnaître que les bouleversements climatiques étaient le fait de l’activité humaine — il ne lui reste qu’un petit pas à faire pour admettre que le capitalisme productiviste assassine la Planète et qu’il est grand temps d’en sortir.
Vers une énergie durable ? de Daniel Clément et Pierre Papon, dans la collection Le collège, en co-édition Le Pommier & Universcience, se situe au cœur des discussions actuelles sur l’énergie et les choix que nous avons à faire.
Dans le titre, le point d’interrogation n’est pas une décoration mais bien un élément essentiel. Sommes-nous prêts à entamer la révolution énergétique ?  En avons-nous encore le temps ? Sommes-nous suffisamment responsables pour négocier le virage des énergies nouvelles et renouvelables sans céder à la pression des lobbies pétroliers et nucléaires, en autres ? Quel avenir pour la Planète et ses habitants ?
Dans un monde où sans cesse interagissent l’économie, la technique, la politique et l’environnement, la consommation abusive de l’énergie, qu’elle soit fossile et périssable ou renouvelable et « durable », nous entraîne inexorablement vers une destruction de notre environnement, avec le risque de laisser derrière nous une Terre exsangue et invivable.
La vie dans son ensemble est énergie : « L’énergie est donc, en quelque sorte, une monnaie d’échange universelle dans la nature, la technique et l’économie. » La gaspiller, l’épuiser, en faire l’objet d’un pouvoir injuste revient à créer les conditions d’un futur douloureux.

Vers une énergie durable ? s’applique dans un premier temps à faire l’état des lieux énergétique. Qui-quand-comment-pourquoi-où consomme-t-on de l’énergie ? Quels sont les politiques énergétiques des pays ? Quelle est la place de la France et quelle est sa politique, notamment pour ce qui concerne les énergies « durables » ?
« La gestion de l’énergie à l’échelle individuelle, d’une ville, d’un pays et de régions du monde est devenue un problème de société, car elle implique l’accès à des ressources (comment produire de l’électricité, par exemple ?), leur transformation ainsi que la prise en compte des filières énergétiques sur l’environnement au sens large du terme. »
L’évidence est que l’énergie la moins la chère et la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas. Nos sociétés occidentales, consuméristes et avares d’un bien-être illusoire issu de l’argent et de la possession, feraient bien de commencer par réduire leur consommation d’énergie. L’État, l’entreprise aussi bien que le citoyen à titre individuel doivent diminuer significativement leur boulimie énergétique. L’État en légiférant, l’entreprise en rationalisant sa production et le citoyen par une prise de conscience et par le cumul de petits gestes quotidiens qui, rattachés les uns aux autres, changeront le monde.
Quelle forme d'énergie est susceptible d’apporter une réponse aux problèmes de l’énergie, de sa fabrication, de sa distribution, de sa consommation, si ce n’est l’énergie renouvelable, appelée communément verte.
Ne serait-ce que le soleil qui fournit chaque année plus de 8000 fois nos besoins planétaires. Transformer cette richesse « gratuite » en électricité n’est pas un défit technique, mais davantage une volonté politique. Investir dans la recherche et le développement des énergies renouvelables, plutôt que dans celles des lobbies financiers (pétrole, gaz, charbon ou encore schistes bitumeux), est une exigence que tout gouvernement responsable se doit de mettre en œuvre.  « Le développement des énergies renouvelables répond, bien sûr, à la nécessité de diminuer l’utilisation des énergies fossiles, génératrices de CO2, mais aussi aux impératifs de politique énergétiques que sont l’indépendance, la sécurité d’approvisionnement, le respect de l’environnement en matière de qualité de l’air, de prévention de la production des déchets, de visibilité sue l’évolution des coûts… »

Vers une énergie durable ? est un livre complet qui offre une large vision d’un panorama énergétique mondial, ainsi que de son évolution.
Il accompagne l’exposition permanente Expo Énergie de la Cité des sciences et de l’industrie dont les auteurs sont les Commissaires scientifiques.
Les énergies renouvelables ne sont plus dans l’inconscient collectif un « mythe » ou une lubie écolo, mais bien l’avenir de la Planète. Il ne tient qu’à nous de les réclamer, de les adopter et de les promouvoir.



Vers une énergie durable ?, Daniel Clément & pierre Papon, coll. Le collège,  co-édition Le Pommier & Universcience

Pour en savoir plus : &

Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.