Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
LA CHRONIQUE LIVRE
du 11 mars 2009


« La honte est un déshonneur humiliant. Il y a la honte de celui qui exploite, mais aussi la honte de celui qui est faible, de la mère qui ne peut nourrir ses enfants. »

Manger bio, c’est bien. Manger équitable, c’est bien. Manger local, c’est bien. Manger à sa faim, c’est mieux.
L’empire de la honte de Jean Ziegler démonte les mécanismes du capitalisme de l’agroalimentaire et des 500 plus grandes entreprises transcontinentales dirigées par ce qu’il nomme les cosmocrates.
Les cosmocrates sont des « gens comme il faut », au statut social élevé. Sur l’échelle de la méritocratie financière, ces despotes de la faim dans le monde font péter tous les barreaux. Pour le bien de leurs entreprises, de leurs actionnaires, de leurs comptes en Suisse et autres paradis fiscaux, ces ignobles mercenaires du marché triomphant affament les populations d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Jean Ziegler, qui sait de quoi il parle puisqu’il est le rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, nous fait pénétrer au cœur de ce microcosme où se croisent des hommes d’affaires, des politiques, des chefs d’État et des barbouzes. On en sort un tantinet écœuré…
Ces matadors du bisness ont remplacé l’esclavage par la famine. Ils n’ont rien trouvé de plus efficace que d’affamer les peuples pour les tenir sous leur joug, tant il est vrai qu’un homme pourra envisager son avenir, défendre son libre arbitre et participer à un choix de société, uniquement si son ventre est plein.
En maintenant sous le seuil minimal (1900 calories journalières pour un homme selon l’ONU) la ration alimentaire  de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes, les cosmocrates tiennent le monde entre leurs mains.
500 entreprises possèdent 54 % des richesses planétaires et, pour asseoir davantage leur domination, elles brevettent le vivant, créent les OGM et plus encore. Rien ne les effraie tant que la gratuité — l’eau, l’air, les semences.
Jean Ziegler donne des chiffres. Analyse des stratégies. Répertorie les aveugles par manque de vitamine A et les enfants morts pour avoir bu le lait en poudre (d’une grande entreprise agroalimentaire basé à Vevey) mélangé avec de l’eau non potable. L’empire de la honte est un ouvrage terrifiant par ce qu’il met à jour : magouilles, infamies, bassesses, avidité, immoralité, haine, bêtise… Il détaille les rouages de ce qu’on appelle avec complaisance la loi du marché, qui est toujours la loi des plus forts et le règne de la mort.

Il est des livres qu’il faut absolument lire et relire, L’empire de la honte en fait partie.
Jean Ziegler nous parle aussi du bonheur. Ce bonheur qui devrait être le principe premier à toute déclaration des droits de l’homme. Sans bonheur, l’égalité, la liberté et la fraternité ne sont que des mots vides de sens. Se nourrir est la plus urgente occupation de la majeure partie de l’humanité. C’est aussi sa principale souffrance. Du Brésil à l’Éthiopie en passant par l’Asie, des milliards d’êtres humains meurent de faim non pas à cause de leur propre négligence mais par la volonté d’une poignée de cosmocrates accrochés à leurs privilèges et à leurs portefeuilles d’actions, et dont l’absence de scrupules et de compassion me font dire comme Yves Paccalet que L’humanité disparaîtra, bon débarras.

Les sociétés transcontinentales dénoncées par Jean Ziegler ont un but unique : la maximalisation des profits. Pour se faire, elles possèdent une arme imparable : la dette. La dette rend exsangues les populations de l’hémisphère Sud. La dette et la faim tuent plus dans le monde que toutes les guerres réunies au cours d’une année. Ce sont des centaines de millions de victimes que font ces armes destructrices.
Jean Ziegler prône la suppression pure et simple de la dette. Ce que les pays consacrent au service de la dette suffirait à redresser leur économie, soigner et nourrir leurs citoyens. D’autant que cette dette est souvent truquée et relève du vol, de l’escroquerie et de l’esclavage.
« À qui profite cette hypocrisie ? Aux cosmocrates…. Nous vivons la reféodalisation du monde ! »

Dans un langage clair et accessible à tous, Jean Ziegler nous informe, nous prévient et nous instruit sur ce qui est l’une des plus grandes tragédies humaines.

Christophe Léon
www.christophe-leon.com

L’empire de la honte, Jean Ziegler, Livre de poche

Jean Ziegler sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ziegler