Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE REVUE
du 26 janvier 2011





« La grande inquiétude actuelle, liée à l’insécurité matérielle (chômage, logement), à l’insécurité affective (la solitude est déclarée “grande cause nationale 2011”) et l’insécurité environnementale, peut, on le constate, être détournée vers d’autres cibles ; l’insécurité tout court, qui serait due à la délinquance, aux étrangers ou encore à des nationaux qui n’en ont pas suffisamment l’air… » écrit Louise Bartlett, rédactrice en chef de la revue Interdépendances, dans son éditorial de l'opus 80 de janvier-février-mars, dont le dossier principal est consacré au microcrédit et à ceux qui en sont les acteurs ou les destinataires.
Sous-titré la revue des nouveaux enjeux de société, Interdépendances s’intéresse et développe des thèmes sociaux et environnementaux. La qualité de ses reportages, de ses commentaires et du regard posé sur notre environnement en font une revue à mon avis incontournable.
Regarder
, Opinion, Approfondir, Écouter, Choisir, Réfléchir, Territoire, Métier, Idée... autant d’entrées dans un sommaire riche qui ne laisse pas de nourrir le lecteur, l'incitant à réflechir à un choix de société
différent (hors des sentiers balisés de la pensée néolibérale, productiviste et déshumanisante), ainsi qu'à un autre rapport à la Planète, plus respectueux et durable.

Le dossier principal est donc consacré au microcrédit et à la microfinance. Un outil indispensable qui a fait ses preuves dans la lutte contre la pauvreté et qui permet aux plus démunis de commencer ou de pérenniser une activité souvent vivrière, subvenant ainsi à leurs besoins et à ceux de leurs familles.
Cette microfinance s’appuie aujourd’hui sur l’outil de communication qu’est Internet (voir l’article d’Olivier Bonnin, page 33). Des sites proposent aux particuliers la possibilité, en quelques clics, de participer à l’effort de solidarité en finançant des projets.
Même si l’on constate certains dérapages — notamment des taux d’intérêts trop élevés ou des emprunteurs parfois surendettés —, la microfinance reste le moyen par excellence d’offrir à beaucoup le peu dont ils ont un urgent besoin.

Dans ce numéro 80, on découvrira encore et entre autres : le portrait de Denis Clerc, fondateur d’Alternatives économiques et d’Alternatives internationales
l’agriculture au service de l’insertion, avec l’association Terre Vivantes qui accompagne et soutient les porteurs de projets agricoles en insertion professionnelle ; les villes lentes ; l’excellent article d’Aurore Braconnier sur la biopiraterie, moyen pour des entreprises transnationales bien connues de piller les ressources naturelles et, par le biais des brevets, de se constituer un trésor de guerre qui n'est rien moins qu'une annexion du vivant à des fins marchandes.

Interdépendances est une revue passionnante et engagée.
À conseiller aussi le N° 79 sur l’art d’habiter ensemble, solidairement et durablement.



Interdépendances, la revue des nouveaux enjeux de société (trimestrielle)

Pour en savoir plus :



Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.