Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
CHRONIQUE LIVRE
du 12 mai 2010





« L’amélioration passe nécessairement par la compréhension, par les populations locales, des enjeux de la préservation de leur environnement. »
Regards sur la Terre (L’annuel du développement durable) 2010 est paru aux éditions SciencesPo. Les presses, dans la collection Annuels. Cette revue s’intéresse particulièrement cette année aux villes, aux changements de trajectoire nécessaires pour les inscrire dans l’optique d’un développement soutenable à la fois pour leurs habitants (tant dans leurs activités économiques que dans leur qualité de vie) que pour la Planète.
La construction et l’aménagement de villes durables est un des défis de ce 21e siècle. L’impact des activités humaines sur nos écosystèmes est tel qu’on ne peut plus envisager de continuer ainsi, en affectant durablement le climat et en gaspillant les ressources naturelles sans se demander quel rôle nous attribuons à la valeur d’usage des biens collectifs, et sans modifier nos comportements et nos modes de vie.
Regards sur la Terre 2010  a été conduit sous la direction de Pierre Jacquet, de Rajendra K. Pachauri (GIEC — prix Nobel de la paix en 2007) et de Laurence Tubiana.

Dans une première partie Regards sur la Terre 2010 dresse le bilan des événements de l’année 2009 puis donne l’agenda des grands rendez-vous 2010.
Le principal de la revue est consacré à un dossier : Villes : Changer de trajectoire, coordonné par Catherine Barbier et Vincent Renard, Raphaël Jozan & Sanjivi Sundar. Celui-ci est scindé en quatre parties : Économie, Environnement, Social & Gouvernance.
« Aujourd’hui les villes concentrent l’essentiel des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) parce qu’elles concentrent l’essentiel des activités humaines. »
Les villes sont face à un défi énergétique. L’énergie et le climat sont au cœur de tous les débats. De Mexico à Sao Paulo « Les inégalités… ont été et continue d’être une force motrice de la transformation de la ville. » La mondialisation ne doit pas détruire ou empêcher la création d’un territoire durable. Le développement soutenable des grandes agglomérations doit s’inscrire dans la prise en compte des facteurs sociaux, environnementaux et économique.
À noter, en autres, la contribution de Partha Mukhopadhay : Inde : quand les modes urbains de vie font le climat. Les pays qui comme l’Inde sont densément peuplés auront une influence significative sur le climat de la Planète dans les années à venir. L’urbanisation jouera un rôle important. Maîtriser la consommation d’énergie ainsi que réduire les inégalités sociales sont des impératifs politiques, environnementaux et sociaux. Il s’agira de choix collectifs et individuels. « Nous avons le choix : soit nous substituer à Dieu dans un environnement complexe, soit attendre, tels Godot, que l’incertitude se dissipe. Le choix est en effet pernicieux. »

Le dernier chapitre de Regards sur la Terre 2010 est consacré aux Repères du développement durable. Population, agrocarburants, agriculture, électricité, climat, biodiversité, alimentation… autant de thèmes abordés de façon synthétique. Autant de possibilités de comprendre et de réfléchir sur ce qui est l’enjeu principal d’un futur soutenable.

Regards sur la Terre 2010 s’avère un outil essentiel de réflexion et de compréhension fine de ce que seront dans l’avenir les options à prendre afin de cohabiter sur une Planète durable.




Regards sur la Terre 2010 (L’annuel du développement durable), collectifs, col. Annuels, éd. SciencesPo. Les Presses

Pour en savoir plus :

Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.