Aller sur la page d'accueil de
L'écologithèque.com
LA CHRONIQUE LIVRE
du 16 novembre 2009




« Le CCD [Colony Collapse Disorder] est caractérisé par la perte rapide de la population d’abeilles adultes d’une colonie… Sauf qu’ici on ne retrouve pas d’abeilles mortes à l’intérieur des ruches ou à proximité. Aux étapes finales de l’effondrement, la reine est servie seulement par quelques ouvrières nouvellement émergées. Les colonies effondrées présentent souvent des surfaces importantes de couvain [les  larves] et des réserves de nourritures… »
Telle est la définition d’un mal qui touche les butineuses, ces abeilles pollinisatrices qui assurent à la société des humains son bien-être alimentaire. Car il serait vain de se cacher la vérité — en invoquant je ne sais qu’elle solution technique qui viendrait remplacer les petites bêtes ailées —, sans les abeilles notre vie quotidienne risquerait fort de ressembler à une longue quête pour se nourrir. Et, vu notre propension à saccager toujours plus notre environnement et celui des abeilles, il ne faudra pas compter sur d’autres pollinisateurs pour suppléer à leur disparition.
Vincent Tardieu, l’auteur de L’étrange silence des abeilles, sous-titré Enquête sur un déclin inquiétant, paru aux éditions Belin - Pour la science, a parcouru la France et a traversé l’Atlantique. Ses investigations auprès des chercheurs et des apiculteurs donnent un livre passionnant et rigoureux qui nous éclaire sur l’état actuel de la « maladie » des abeilles.

« Une chose est sûre : l’abeille ingurgite bien des pesticides au cours de ses visites dans les champs traités — résidus d’imadaclopride ou de fipronil retrouvés dans les tissus analysés l’attestent amplement. » Toujours les pesticides… Qui plus est, il ne faudrait pas croire que ceux-ci se retrouvent uniquement dans les champs cultivés. Il semblerait que ces produits se diffusent dans l’ensemble de la flore. Cette flore, véritable jardin naturelle qui nourrit à la fois les abeilles d’élevage et les abeilles sauvages. La contamination par les pesticides ne serait donc pas contenue à certains périmètres, mais disséminée sur tout le territoire et cela depuis plus de quarante ans. Comment pourrait-on balayer d’un revers de la main l’effet dévastateur des pesticides sur les populations d’abeilles ?
« Les enquêteurs sur le CCD sont d’autant plus ébranlés qu’en poursuivant leurs évaluations sur l’impact des résidus de pesticides, qu’ils soient agricoles ou apicoles, ils multiplient les observations troublantes. En particulier sur les synergies entre produit… » L’étrange silence des abeilles met en relief les dangers, souvent cachés ou, pire, sous-estimés, des combinaisons entre différents pesticides. Ceux-ci, conjugués s’avèrent plus toxiques que pris séparément. Deux produits bénins peuvent devenir de véritables dangers mortels pour les abeilles s’ils se combinent entre eux.

Tout au long de son enquête, Vincent Tardieu analyse les causes possibles et les conséquences visibles de ce CCD qui pourrait un jour prochain venir à bout des colonies d’abeilles. L’étrange silence des abeilles est construit comme un roman policier. Les victimes sont clairement identifiées. Les coupables, eux, sont nombreux. Le seul qui soit reconnu mais qui ne semble pas encore vouloir se l’avouer est l’homme. C’est aussi lui qui peut par son action — individuelle et collective — trouver un remède contre le déclin des abeilles.
Comme pour tout ce qui concerne l’écologie, l’environnement et les ressources naturelles, il ne tient qu’à nous d’alléger notre poids et de respecter davantage notre biotope. Si nous ne parvenons pas à modérer nos appétits, à diminuer notre consommation, à vivre davantage en harmonie avec cette nature sans laquelle nous ne pourrions pas survivre, le prochain sur la liste des espèces en voie de disparition, après les abeilles, pourrait être l’espèce humaine.

L’étrange silence des abeilles n’est pas un livre catastrophiste, mais plutôt un appel à la responsabilité de chacun : « … pour restaurer la qualité de leur environnement, c’est notre vigilance collective qui est requise. »
Un livre complet, une enquête captivante que chaque personne soucieuse d'une information environnementale de qualité devrait lire et faire lire.


L’étrange silence des abeilles (Enquête sur un déclin inquiétant), de Vincent Tardieu, éd. Belin

Pour en savoir plus : http://www.editions-belin.com & http://lesilencedesabeilles.over-blog.com/


Christophe Léon

www.christophe-leon.fr


Vous pouvez laisser vos commentaires à cette adresse: commentaires@ecologitheque.com. Après modérations, ils seront insérés sous la chronique correspondante.